Retour à l'accueil
Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Participer

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)
0 Commentaire
Adrien - Saint-Denis
12 novembre 2015 à 14h13
Une métropole créatrice d'emploi ? De qui nos représentants politiques de la Seine Saint Denis se moquent-ils encore ?? !!! Ils prônent et encouragent la création d'entreprises illégales et mafieuses. Un exemple concret : Saint-Denis est la ville N° 1 des "vendeurs à la sauvette" des "Caddies-Maïs" & des "Caddies brochettes" --- avec toutes ces politiques d'envergures c'est l'URSSAF qui doit se frotter les mains. Voilà du modèle économique moderne et digne du 21e siècle. Le tourisme, 20 millions de touristes aux Champs-Elysées et nous alors ? Versailles Cité Royale 6 millions de visiteurs et nous alors ?... Grâce au laxisme, nous avons fusillades, agressions, dépôts sauvages, rats, saletés, aucunes diversité... Alors, une Métropole créatrice d'emploi, cela ne vient pas tout seul hélàs ! On restera Kebab-frite, caddies-maïs & Chine-vêtement.
lucien - aubervilliers
12 août 2015 à 18h30
c'est bien complexe, il n'y a pas une mesure mais des mesures à Â  mettre en place dans la recherche de l'équilibre, sauvegarder le droit des propriétaires, encore faut-il qu'ils n'agissent pas comme des marchands de sommeil, assurer le droit au logement. Taxer les loyers ou les limiter n'est pas une bonne mesure. Il faut me semble-t-il aider les bailleurs sociaux pour qu'ils puissent construire et entretenir leur patrimoine.
Il faut abroger la loi votée sous Barre qui a transféré l'aide d'état aux bailleurs aux personnes.
Les bailleurs ne peuvent plus construire, les propriétaires peuvent augmenter leur loyer puisque l'aide à Â  la personne paiera...
Cela sera vécu par les bénéficiaires comme une régression inadmissible donc inacceptable. Qui aura le courage?
pourtant 2 ou 3 objectifs.
Permettre aux bailleurs de construire et donc de répondre à Â  la demande...
lutter contre l'envol des loyers et pourquoi pas autoriser les familles qui n'ont droit à Â  rien (non bénéficiaires de l'aide parce que assujetties au niveau des "ressources" (en contre partie elles paient des impôts) .
Me promenant dans Aubervilliers, je constate, parce que j'y suis très attentifs, un grand nombre de bâtisses (je n'ose dire immeubles d'habitation) qui ne méritent qu'une seule chose: leur démolition, mais surtout un grand nombre d'entrepôts désaffectés, combien d'ha? Or ceux-ci devraient être démolis sous réserve d'une politique de conquête économique.... J'en doute...
Ces entrepôts restent à Â  l'abandon et présentent un risque ultérieur.
Mais peu importe pour leur propriétaire. Leur valeur foncière croit année après année.
D'où un projet de loi fixant à Â  l'année n la valeur du foncier (hors coût des travaux de désamientage ou autres) à Â  la date de la fermeture de son activité, et non point à Â  l'année n+ x qui aura vu son éventuelle vente. (ce qui incitera la société propriétaire à Â  ne pas vouloir attente pour réaliser une plus value.
Mais ce dispositif est insuffisant, car il ne permet pas la réutilisation des lieux.
2 cas de figures:
Reprise des terrains par une activité (une refexion doit être conduite sur les activités du type 1 ou 2 et tertiaire.
Depuis de trop nombreuses années, nous n'avons plus de politique économique et assistons comme sur Aubervilliers à Â  l'ouverture du plus grand centre d'import/export chinois... Pourquoi pas, mais... je ne réponds pas ici au mais.
Reconquérir l'espace communal, communautaire est un préalable, il est subordonné à Â  deux contradictoires:
1°) le poids du foncier, pour lequel il faudra légiférer.
Permettre aux communes, pourquoi pas aux communautés d'agglo (futures communautés de territoire) de rester main tre d'œuvre en ayant les capacités de faire face à Â  l'afflux de nouvelles populations. ICI est posé celui des prêts accordés aux collectivités locales. J'en rest pour( ma part aux prêts MainJos (le nom est inexact mais il fera sens.
transformer des friches et contruire. OK, mais ce n'est pas à Â  la collectivité locale d'en payer le prix. Je me suis opposé à Â  Auber 100 00, sur ce point?
wojo - aubervilliers
28 juillet 2015 à 09h51
Et quant aux constructions nouvelles, pas un seul "puit canadien" en vue ce qui pourtant, diviserait la consommation liée au chauffage pour les maisons par TROIS. Si l'on parle réellement d'écologie, ce serait peut-être la toute première chose à Â  faire: creuser des puits canadiens partout.

ps: vous êtes tellement "écologiques" que vous ne savez probablement même pas de quoi je parle ... tristes pantins que vous êtes ...
wpjo - aubervilliers
28 juillet 2015 à 09h46
Si je ne fais que regarder le passé, la réponse à Â  la question "Une métropole écologique ?" est NON.

Je me limite à Â  donner quelques exemples pour illustrer mes propos:
- M Huchon avait commencé sa campagne sur le thème "Le département mle plus vert". Or, dans la pratique, cela a commencé par abattre toutes les arbres centenaires de l'avenue Roger Salengros à Â  la Courneuve. Cette très belle avenue qui par la suite est devenue une axe routière hideuse.
- ... et quand on fait planter des arbres au bord des routes, elles ne peuvent pas capter l'eau des chaussées et des trottoirs parce que toute cette eau, part directement dans les égouts.
- bien entendu, il n'est toujours pas possible de rejoindre l'aéroport CDG en vélo qu'au péril de sa vie.
- le Parc de la Courneuve ne semble intéresser que le secteur des BTP. Les sentiers et les petites routes y sont systématiquement élargis pour qu'on puisse y passer avec des gros camions.
- dans ce même parc, on a aménagé le lac supérieur pour la modique somme de 2,5 millions pour promouvoir la biodiversité. Le résultat est à Â  la hauteur des investissements: les oiseaux et le petit gibier n'a plus aucun buisson pour se faufiler dedans, pour se protéger, pour se cacher parce que tout le pourtour du lac est maintenant bordé des espaces piétonnes, parfois large de 8 mètres. Les déchets ont été déposé quelques centaines de mètres plus loin, entouré d'une clôture en plastique qu'on a "oublié" d'enlever.
- dans le même parc, on est en train de faire passer la double voie des chemins de fers à Â  quatre. Sur les plans et les dessins qu'on nous a présenté, ceci devrait prendre une bande de 8 mètres supplémentaires, dans la pratique, ce ne sont pas 8 mais bien 15 ou 20 mètres (des DEUX côtés du tracé existant) qui ont été prélevé.
- dans le même parc, on est en train de changer les délicates fontaines à Â  eau en fonte par des points d'eau on peu pas plus hideux et qui ne semblent à Â  aucune logique.
- ce même parc est souvent une poubelle ambiante en plein air, plus aucun sentier y est exempt des papiers et ceux qui ramassent le petit matin les ordures des autres ont été violemment apostrophés parce que leur chien court en liberté sans laisse ... le résultat, on le connaît.
- le transfert des services d'entretien de la mairie à Â  une niveau plus général (communauté de la communes) fait que le citoyen lambda n'a plus d'interlocuteur quand sa rue est sale, que les élus locaux n'ont plus de responsabilité directe et que le personnel dédié à Â  cette tâche, est maintenant payé par une autre collectivité territoriale. "Libérant" ainsi quelques centaines de postes au niveau municipal qu'oba aussitôt réaffecté à Â  d'autres tâches par d'autres fonctionnaires. Pour la ville d'Aubervilliers --avec un personnel pourtant pléthorique-- , on a vu ainsi se créer 300 postes de fonctionnaires en plus il y a dix ans.
et le pire ce sont les empreints toxiques. On s'est bien vanté de les avoir contractés ; on s'est encore mieux vanté de s'en être débarrassé à Â  prix d'or. Et les responsables de cet énorme gâchis n'ont jamais du quitter leur poste et ont toujours été mis en tête de liste pour qu'il soient réélus. C'est simplement scandaleux et inadmissible. Dans cette affaire je vise notamment Monsieur K., ancien élu d'Aubervilliers et ancien Conseiller général. Dans cette double fonction, il a causé pour des dizaines de millions de dégâts .... Quand on parle de démocratie, c'est peut-être le tout premier point à Â  changer ....
Pour voir loin regardez de près ;) - Saint-Denis
16 juin 2015 à 22h36
Je suis bien d'accord. Nous ne pouvons nous exprimer qu'à Â  travers le vote ou alors pour certain (association) faire du lobbying auprès des élus professionnels. Moi mes horaires de travail ne me le permettent pas. C'est dur à Â  vivre. Et pourquoi pas des sites de suggestions par courriel ou des boîtes à Â  suggestions par papier... Certains service public comme les médiathèques applique les boîtes de suggestions, pourquoi pas les mairies ou secteurs ?
Pour voir loin regardez de près ;) - Saint-Denis
16 juin 2015 à 22h23
à Â  les belles utopies des années 80, à Â  part le cimetière je vois pas. Je pense que pour réduire les inégalités il faut cesser de nourrir l'esprit communautaire. Nous sommes beaucoup trop communautaires en Seine Saint Denis.Des ghettos communautaires voulus et créés de toute pièce ! pas subis c'est certain. Permettre aux multitudes de codes liés aux différentes strates de niveaux de vie et d'instruction des gens incitera bien mieux le mélange des différences, si chacun peut avoir de la place. Faire appliquer le vrai vivre ensemble. Des quartiers laissés sales et mal fréquentés pas étonnant que certains finissent exaspérés, par les quitter et les laisser s'appauvrir encore et encore. Et tout ça pour finir en communauté ultra fermée.
Pour voir loin regardez de près ;) - Saint-Denis
16 juin 2015 à 21h54
Oui il faut baisser les loyers, mais je pense que si les propriétaires n'étaient pas aussi lésés au niveau du droit,(squat, loyers impayés,etc etc) ils ne seraient pas aussi méfiants pour les locations. Et puis les impôts fonciers en plus des charges liés à Â  la bonne tenue d'une immeuble sont tellement exorbitants que baisser le prix des loyers semble être de belles phrases pour séduire. Si seulement le bail des logements sociaux ne se transmettaient de parents à Â  enfants si seulement les logements sociaux de 5 pièces encore occupés par des couples dont les enfants devenus grands sont partis étaient réellement retransmis aux familles. C'est vrai après tout dans la question du logement il n'y a pas de bons et de méchants à Â  tous les niveaux ça dysfonctionne. Le taux énorme des copropriétés "malades" en France lève cette idée que les propriétaires sont des privilégiés. Mais dire cela n'est pas séduisant. quelles assurances pour celui qui ne reçoit pas son loyer ? aucune. La Seine Saint Denis est devenue un vrai monobloc de béton, arrêtons là Â  les pseudos constructions des années 80. Réhabilitons l'existant et donnons de vrais droits à Â  tous les citoyens. Des logements transitoires qui ne deviendraient plus des logements éternels. faut que ça tourne !
Pour voir loin regardez de près ;) - Saint-Denis
16 juin 2015 à 21h26
Entièrement d'accord avec vous. Je n'ai jamais compris pourquoi il n'y avait pas de garage à Â  voitures. Le plus absurde que je vis aussi, est le fait que nous ayons une réelle impossibilité de voyager en mixant VELO + transports en communs. Aucune infrastructure n'est pensée ou innovée en ce sens. Et puis les poubelles les déchets, c'est drôlement scandaleux aussi et tout autant écologique donc un art de vivre bien, sainement tout simplement proprement ensemble. les triples poubelles sont absentes de nos villes. Le bien vivre et respirer chiche !
androidrocks - Saint-Denis
04 juin 2015 à 16h58
C'est pas un peu facile de dire que c'est facile ?!
bibendhomme - Saint-Denis Saint-Denis Fon-fonky fresh
10 avril 2015 à 16h28
Plutôt d'accord. Enlever les déchets à Â  la demande est une opération titanesque et je ne suis pas sûr que les auteurs de dépôts sauvages vont gentiment appeler l'agglo. En même temps, on peut envisager ce service pour les personnes à Â  mobilité réduite, les personnes âgées et isolées qui ne peuvent pas forcément descendre leurs gros encombrants...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

Vos services

Trier ses déchets

Dans quel bac jeter ses déchets ?
Trouver la déchèterie la plus proche :

> L'aide au tri, c'est ici

>  Retrouvez également le guide du tri sur votre smartphone
    Après avoir téléchargé l'application Plaine Commune, pour l'iPhone, ou pour Android

Mes jours de collecte

> En ligne  en renseignant votre ville et votre adresse 

> Depuis votre smartphone
    Après avoir téléchargé l'application Plaine Commune, pour l'iPhone, ou pour Android

Signaler un incident

La plateforme de dialogue citoyen ne permet pas de gérer les incidents. Si vous souhaitez signaler un incident lié à la propreté ou à la collecte des déchets, 3 moyens s'offrent à vous : 

> Par téléphone
     En contactant le numéro vert Allo Agglo au 0800 074 904

> Sur le site internet de Plaine Commune
    En remplissant un formulaire qui sera traité par les services

> Depuis votre smartphone
    Après avoir téléchargé l'application Plaine Commune, sur iphone, sur Android

Trouver une déchèterie

Trouver la déchèterie la plus proche

>  Depuis sur votre smartphone
    Après avoir téléchargé l'application Plaine Commune, pour l'iPhone, ou pour Android

Trouver une benne à verre 

Trouver la benne à verre la plus proche

>  Depuis votre smartphone
    Après avoir téléchargé l'application Plaine Commune, pour l'iPhone, ou pour Android

Contacter plaine commune

21, avenue Jules-Rimet

93218 Saint-Denis Cedex

Tél. 01 55 93 55 55

Du lundi au vendredi,

de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30